Les débuts

Baptiste BRAMAN naît à Tarbes le 18 janvier 1983 et grandit dans un petit village Haut-Pyrénéen auprès de son père, médecin, de sa mère, infirmière, et de son frère, François.

Garçon lumineux, souriant , il  apprend à jouer de la guitare avec une facilité déconcertante  dès 6 ans pour imiter son père qui joue en amateur et se découvre une passion et un talent.

Son jeu, son toucher et son enthousiasme lui confèrent le soutien inconditionnel de ses professeurs et lèvent les objections parentales lorsqu’il décide dès 16 ans de s’orienter vers une carrière musicale. Il quitte provisoirement ses Pyrénées pour Bordeaux et suivre la formation du CIAM.

Les premiers groupes

Dès 18 ans, il compose ses premières chansons et rencontre quelques succès qui lui valent une notoriété locale.

Guitariste talentueux, familier des scènes pyrénéennes, BAPTISTE ne tarde pas à s’inscrire dans plusieurs projets musicaux et construit  sa carrière artistique au gré des rencontres professionnelles

Toutefois il ne perd pas le fil de ses compositions qui s’enrichissent Ses chansons sont appréciées de son public et reconnues par les professionnels et le projet d’album commence à faire chemin…

Le projet

Sa rencontre avec Thomas Cogny en septembre 2015 va donner un coup d’accélérateur :  les deux musiciens s’enthousiasment et se motivent mutuellement tout en se découvrant une grande complémentarité technique et artistique. A distance, ils s’échangent propositions et impressions, finalisent les chansons …

Porté par cette dynamique, Baptiste se plonge complètement dans le projet  de  sortie de son premier album. Il s’isole avec Thomas dans la petite maison familiale d’enfance à Lacanau pour finaliser la préproduction et, dans un élan de créativité, co-composent plusieurs nouvelles chansons qui viennent remplacer certaines anciennes compositions à succès.

Baptiste soumet une de ses nouvelles chansons à Sylvain Duthu et Florent Dasque, chanteurs de Boulevard des Airs et amis de longue date de Jean-Baptiste. Quai des comédiens rencontre leur enthousiasme et ils proposent d’apporter  leur concours à ce projet en chantant avec Baptiste sur cette chanson.

Baptiste est exigeant quand il s’agit de musique. Thomas lui propose de venir enregistrer à Paris, au studio de Vincent Marie Bouvot.

Après un mois de dur labeur sous la houlette de ce professionnel expérimenté, il en ressort un premier album de 12 titres,  intitulé « Si c’est ça », mixte de chansons complètement nouvelles et de réarrangements de titres déjà connus de son public ainsi qu’un projet de deuxième album…

Pour la touche finale, un magnifique livret réalisé par Nöt, photographe-auteur, avec des prises de vue au sommet du Pic du Midi.